.
 

Partagez | 
 

 Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]

Aller en bas 
avatar
Messages : 22
Avatar : Cillian Murphy
Habitant de la Citadelle depuis : 07/11/2018

Identité
Âge: 40 ans
Quotient:
10/300  (10/300)
Allégeance: Moi-même
Humain(e)
MessageSujet: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   Ven 9 Nov 2018 - 11:32



Blind deaf and silent

I know nothing. Do you know something ? I don't.


Thomas aime la nuit. C'est la nuit que les souris sont les plus discrètes, que les crimes se déroulent, qu'on s'écarte du droit chemin. Le ciel n'est plus qu'un grand voile noir embourbant toute cette maudite cité.
Thomas file le long des bâtiments, uniquement éclairé par la cigarette qui se consume au bout de ses lèvres. Les mains dans les poches, le regard morne, la journée a été calme. Peu d'informations, peu de nouvelles, pas de problèmes. Rien. Il s'est ennuyé.
La seule information qu'il a, elle vient de lui-même. C'était hier, dans un bar. Il n'a pas vu grand chose, seulement quelques visages s'enfuyant. Jamais il n'oublie un visage. Il doit creuser. Il a vu, mais il n'a pas compris. Cela mérite plus amples recherches. Sa famille est occupée, comme toujours. Il est seul. Ca ne le dérange pas outre mesure. Il préfère cela à la compagnie de cadavre rigide.

Le quadragénaire entre dans son bar préféré ; une grande salle à l'ambiance tamisée, à l'atmosphère alourdie par la fumée de cigarette, avec ses poivrots, ses piliers de bar, ses bagarres, ses éclats de rire. Il s'y passe toujours quelque chose d'intéressant. Il a déjà recruté des souris ici, après avoir été témoin de quelques exactions inavouables. Hier, il n'a pas été assez attentif et il s'en veut. Bien sûr, il pourrait envoyer une de ses souris de confiance. Mais il s'en veut, il règlera donc cela seul.

Il s'installe à l'écart, dans un coin où l'on peut voir la plupart du bar. Il commande un verre d'alcool de bonne qualité. Il ne pourrait pas s'abaisser à boire une de ces bières au prix ridiculement bas qui retournent l'estomac à la première gorgée. On lui apporte un verre à peine rempli d'un liquide ambré. Il n'en boit pas tout de suite. Son objectif n'est pas de se bourrer la gueule - il réserve ça à l'intimité de sa maison - mais d'écoute, d'observer, de comprendre, comme la bonne souris qu'il est, la Grande souris.  
L'endroit n'est pas très fréquenté aujourd'hui. Sûrement à cause de l'incident de la veille. Il reconnait bien des visages. Il y a même une de ses souris. C'est la souris rouge. L'Humain évite délibérément son regard. Il doit penser que Thomas est là pour le surveiller ou lui donner un autre ordre. Il n'en est rien, il est sauf pour le moment. Ils ne sont pas censés se connaitre. Thomas ne lui jette qu'un bref regard désintéressé.
Il attend alors, l'oreille tendue, trempant seulement ses lèvres dans son breuvage de temps à autre, se gardant hydrater, au fur et à mesure que le temps s'écoule. La fatigue ne vient pas, les informations non plus. Monsieur Emery commence lentement à se dire que cette visite est une perte de temps. Les cigarettes s'accumulent dans le cendrier, son paquet se vide.

Il décide alors de relâcher son attention, finit son verre et en recommande un. S'il ne peut rien apprendre de nouveau, autant qu'il profite de cet endroit pour se délecter d'un de ses vices préférés. Il allume une énième cigarette dans la solitude, laissant un léger soupir s'échapper avec le nuage de fumée de nicotine.

Code by Sleepy

_________________________________________

THE BIG GREY MOUSE  
There is no white. There is no black. You are a grey mouse now. Listen. Be careful. Don't get caught. A rodent is silent. We know what you did. You cannot escape. Obey or face your fault. We are everywhere.  © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liens : http://alteredminds.forumactif.org/t218-dorcas-typical-lost-soul
Présentation : http://alteredminds.forumactif.org/t218-dorcas-typical-lost-soul
Matricule : 9713-DOR-S2
Messages : 22
Avatar : Tatiana Maslany
Habitant de la Citadelle depuis : 07/11/2018

Identité
Âge: 33 ans
Quotient:
160/300  (160/300)
Allégeance: Progressistes
Aberration
MessageSujet: Re: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   Sam 10 Nov 2018 - 8:45

Blind deaf
and silent


Une routine. Une affaire des plus simples et en même temps des plus importantes : la trahison n'était pas chose légère. Si les différences d'opinion étaient tolérées, des limites persistaient. Et elles étaient très proches de la censure. Il était question d'informations qui vagabondaient dans les mauvaises oreilles. Un fidèle délateur avait livré des indications sur les détracteurs. Notre unité n'était sollicitée que pour les interventions, mais certains d'entre nous se retrouvaient parfois à aider les forces de l'ordre. Dans cette histoire, je me sentais comme l'élément "intimidant". Le brassard rouge dont la présence suffirait à calmer les ardeurs.

La première tentative d'interpellation des fugitifs avait été un échec laborieux. L'enquête sur leur recherche se poursuivait. Et ce soir, nous devions interroger les quelques poivrots qui traînaient pour savoir qui connaîtrait les troubles-fêtes de la veille. L'inspecteur qui m'avait à charge n'était pas des plus confiants à se traîner une aberration de mon rang. Mais il se débarrassa rapidement de moi en m'envoyant interroger un type au comptoir. Sans délicatesse aucune, je lui demandai de dire ce qu'il savait sur les incidents de la veille. Rien. En même temps, c'était évident. Si je n'avais pas la liste des personnes présentes hier, il n'était absolument du genre à traîner dans ce genre d'endroits, c'était évident. Je passai rapidement au suivant. Rien de bien intéressant non plus, même s'il assurait être un habitué des lieux. « Y a toujours quelqu'un pour mettre un peu d'animation, on ne peut pas tout retenir » Lâcha-t-il sur un ton assez dédaigneux. Il me jaugea avec le regard d'un carnassier face à un bout de viande tout en ajoutant à son expression un air répugné. Les pro-Aberrations n'étaient guère légion dans ce quartier... même si mon insigne devait être ce qui jouait le plus dans son animosité latente.

Une nouvelle cible. Un client posté dans un coin, observateur et silencieux. De quoi attirer mon attention. Il avait peut-être vu ou entendu quelque chose. Sans grande cérémonie, je m'approchai et vins tirer la chaise qui se trouvait face à lui. « J'peux m'asseoir ? » Oui, je savais qu'il était trop tard. Mais au moins ce serait à demi-impoli. « Agent spécial Dorcas, je vais vous poser quelques questions auxquelles vous devrez me répondre. » Parce que certains brassards oranges, ou verts, se permettaient de refuser mes questions sous prétexte que mes fringues étaient noires et les leurs blanches. Mais les bleus, c'étaient les modèles. Les chouchous du gouvernement, de cette société. Rares étaient ceux qui gardaient leur langue pour eux. Mais quelque chose me disait que ce serait une autre paire de manches que de faire parler celui-là. Et non à cause de ma nature ou de la couleur de mon brassard. Mon expression n'était pas particulièrement avenante, au contraire, j'avais plutôt l'air sérieux. Ce n'était pas dans mes habitudes de faire la folle au travail - loin de là - mais j'étais particulièrement de mauvaise humeur. Pourquoi Rai m'envoyait avec ces gus des forces de l'ordre à faire leur animal de compagnie ?

_________________________________________

no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 22
Avatar : Cillian Murphy
Habitant de la Citadelle depuis : 07/11/2018

Identité
Âge: 40 ans
Quotient:
10/300  (10/300)
Allégeance: Moi-même
Humain(e)
MessageSujet: Re: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   Dim 11 Nov 2018 - 19:35



Blind deaf and silent

I know nothing. Do you know something ? I don't.


Son brassard est rouge. Elle s'est installée en demandant après. Elle lui pose des questions. Sa première réaction est de la dévisager dans le silence le plus complet, tirant sur sa cigarette de temps à autres. Il la reconnait vaguement. Il connait tout le monde, vaguement. Il ne retombe plus sur son prénom, évidemment. Heureusement, ielle l'éclaire rapidement. Dorcas. Ca lui est défitinivement familier. Il a du l'entendre quelques parts entre deux informations. Peu importe. Il semblerait qu'elle soit ici pour enquêter. Un nuage de fumée efface brièvement son visage fermé lorsqu’il soupire longuement. Il la considère encore de longues secondes. C’est à se demander s’il n’est pas muet. « Je vous écoute. » dit-il simplement.

Elle veut certainement parler de ce qu’il s’est passé hier. Des paroles prononcées trop rapidement, des regrets, des regards, une fuite plus ou moins discrète. Rien de cela ne l’avait échappé. Thomas a l’ouïe fine, quand ça l’intéresse. Bien sûr, qu’il pourrait répondre aux questions. Il en est certain, en tout cas. Mais il ne sait pas pourquoi elle est là. Il ne sait pas vraiment pour qui elle travaille. Ce doit être pour un Humain, vu la couleur de son brassard, elle a intérêt à bien se tenir. Il jette un œil furtif aux autres occupants du bar. Des témoins, dont un à sa botte, il est en avantage. C’est son terrain, ici. Il ne compte pas dénoncer de potentielles futures souris. Bien sûr, dénoncer pourrait lui faire perdre un peu de quotient ou gagner des unités. Quel intérêt ? Son quotient avoisine les zéros. Il vit dans une magnifique résidence tout confort, il fait ce qu’il lui plait, il a tous les vêtements qu’il désire.

Il s’enfonce dans son siège, le regard clair rivé sur elle, la transperçant. On dirait presque qu’il est chez lui. Une aberration, il la prend de haut, évidemment. N’est-ce pas comme ça qu’on fait ? Il aurait pu lui faire remarquer son impolitesse, surtout envers le Modèle qu’il est, mais il n’en fait rien. La prudence est de mise. Il doit d’abord tâter le terrain. Il sait s’y prendre. Il fait ça depuis des années. Les interrogatoires surprises, les improvisations, les mensonges. C’est sa vie.

Et elle lui plait. C’est un de ses jeux préférés : échapper aux autorités.
Et il ne perd jamais.


Code by Sleepy

_________________________________________

THE BIG GREY MOUSE  
There is no white. There is no black. You are a grey mouse now. Listen. Be careful. Don't get caught. A rodent is silent. We know what you did. You cannot escape. Obey or face your fault. We are everywhere.  © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liens : http://alteredminds.forumactif.org/t218-dorcas-typical-lost-soul
Présentation : http://alteredminds.forumactif.org/t218-dorcas-typical-lost-soul
Matricule : 9713-DOR-S2
Messages : 22
Avatar : Tatiana Maslany
Habitant de la Citadelle depuis : 07/11/2018

Identité
Âge: 33 ans
Quotient:
160/300  (160/300)
Allégeance: Progressistes
Aberration
MessageSujet: Re: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   Mar 13 Nov 2018 - 17:01

Blind deaf
and silent


Ses yeux placides me toisent avec autant d'égard que le démontrait ma politesse. Les volutes de fumée venant s'élever à ses souffles allongés. Quelque peu perplexe face à son mutisme, je le laissai prendre son temps. Peut-être avait-il une sorte de retard... les méritants n'étaient pas obligatoirement des êtres parfaits après tout.

Sa voix ne résonna qu'à la tonalité de sa neutralité. Là où certains verraient une telle intervention comme un affront ou une pression, cet homme brillait par son détachement. Mais pas part son désintéressement. Ce qui ne manquait pas d'attiser ma curiosité.

Je remarquai ses yeux vagabond, cette assurance et cette once de dédain propre à tant d'humains se sentant supérieurs lorsqu'ils se trouvaient en présence d'une Aberration. Sans m'en démonter pour un sou, je poursuivis mon enquête. « Même en étant seul à cette table, vous paraissez plutôt à l'aise dans cet endroit. J'en conclus que vous devez être un habitué. Étiez-vous présents hier soir ? » Une question somme toute bateau et donc la réponse le serait toute autant. Qu'il me réponde oui, non ou fraise, je portai à son regard le portrait robot de deux des personnes recherchées. « Les connaissez-vous ? » Ce n'est pas tant la réponse que je guettais, mais les micro-expressions de son visage. Ce dernier était trop impassible pour être honnête.

Là où de simples suppositions sur des preuves hasardeuses pouvaient suffire à la surveillance accrue voire à l'interpellation d'Aberration, ici il me serait impossible de prétendre à quoi que ce soit envers cet humain. De part ma nature, la couleur de mon brassard et la sienne. Les suppositions ne marchaient pas dans ces circonstances. Je devrais garder mes pressentiments pour moi-même. Quitte à en faire part à mon chef d'unité si jamais je viens à penser que cela pouvait cacher quelque chose d'intéressant ; ce qui était loin d'être le cas pour le moment.

_________________________________________

no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 22
Avatar : Cillian Murphy
Habitant de la Citadelle depuis : 07/11/2018

Identité
Âge: 40 ans
Quotient:
10/300  (10/300)
Allégeance: Moi-même
Humain(e)
MessageSujet: Re: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   Mar 20 Nov 2018 - 9:24



Blind deaf and silent

I know nothing. Do you know something ? I don't.


L'attitude du quadragénaire ne déstabilise pas la jeune femme. Elle a sûrement l'habitude des gens peu coopératifs, même s'il n'a encore rien dit.  « Même en étant seul à cette table, vous paraissez plutôt à l'aise dans cet endroit. J'en conclus que vous devez être un habitué. Étiez-vous présents hier soir ? » Thomas plisse légèrement les yeux. C'est bien, de déblatérer des évidences, mais cela ne lui dit pas grand chose sur ce qui s'est passé ce soir-là. Il a besoin de ces informations pour envisager une pression quelconque sur ceux qu'il a vus. Il se contente de hocher la tête, très lentement tout en écrasant sa cigarette dans le cendrier accueillant déjà quelques mégots.

Il pose les yeux sur les portraits robots de deux fugitifs. Il se penche un peu, se redressant sur son siège pour paraitre légèrement plus intéressé. Il les reconnait, ce sont bien eux, deux pères de famille, deux poivrots désespérés, indignés, fatigués, réfugiés dans l'alcool et les plaintes. Nul doute qu'au moins un accepterait de se plier à son pouvoir. « Les connaissez-vous ? » Il faut maintenant faire un choix.

Thomas ne peut décemment pas prendre les deux. Déjà parce qu'ils sont proches amis et que le Modèle n'apprécie pas d'avoir des Souris proches. C'est dangereux. De plus, il serait peu crédible qu'il n'en connaisse aucun. Il vient souvent ici. En fait, c'est le seul endroit où il va, le soir, quand il veut être seul, boire et fumer autre part que chez lui, aussi luxuriante soit sa maison. Il pointe l'homme de droite d'un doigt avant de se renfoncer dans son siège. Le brassard bleu a pris le temps de les regarder, les observer, semblant fouiller dans sa mémoire. Au final, il a tapé au hasard. Il se fiche duquel il prendra. Thomas ne voit aucune différence entre eux. Même profil, mêmes désirs de pouvoir rester avec leur famille et la soutenir. « Lui, c'est Yves Duncan, brassard vert, il vient ici souvent, seul, il boit un coup, cherche à se battre et repart tard dans la nuit. » Il marque une pause. En fait, il vient d'inventer quelques petites choses pour rendre sa dénonciation plus crédible. Il ment bien, de toute façon, de son air toujours aussi neutre, ses yeux clairs plantés dans ceux de l'enquêtrice. « L'autre, son visage me dit quelque chose, il est sûrement déjà venu, mais je ne le connais pas. » Thomas l'affirme sans aucune difficulté.

Peut-être le trouveront-ils. Peut-être pas. En réalité, il s'en fiche un peu. Bien sûr, le quadragénaire ne manque jamais une occasion d'agrandir son réseau, mais la prudence est toujours son mot d'ordre. Il préfère perdre une potentielle Souris que se mettre dans la merde. D'un simple geste de la main, il commande un autre verre. Le serveur a l'habitude de le voir et ne se fait pas prier. Pas un mot n'est prononcé, pourtant, le verre arrive quelques secondes plus tard.

Il est bon d'avoir un brassard bleu. « Je peux savoir ce qui s'est passé exactement ? Je les ai juste vu sortir, la queue entre les jambes. » Question anodine, réponse importante.  

Code by Sleepy

_________________________________________

THE BIG GREY MOUSE  
There is no white. There is no black. You are a grey mouse now. Listen. Be careful. Don't get caught. A rodent is silent. We know what you did. You cannot escape. Obey or face your fault. We are everywhere.  © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blind deaf and silent [ft. Dorcas - 09/11/3018]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» règles floues sur le nob qui dirige les blind'boyz
» Silent Hill -Film
» Les Blind'boyz: un gadget ?
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Blind-Test du forum - Thématique "Chansons pourries"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALTERED MINDS :: It's our time to make a move :: Centre-ville :: Zone commerciale-
Sauter vers: