.
 

Partagez | 
 

 Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Présentation : Astraé n'a pas beaucoup d'amis, étant rapidement assimilée aux idées du parti que dirige son père elle est vite jugée et méprisée pour oser défendre les Aberrations ▬ Elle en veut quelque part aux Aberration pour la persécution à laquelle elle était sujette petite et qui persiste aujourd'hui ▬ Astraé est très curieuse face à la culture de l'ancien temps ▬ Bien que ça lui soit interdit en tant que citoyenne, elle aime les arts. Ils lui permettent de ressentir des émotions sans avoir à utiliser de mots ▬ Elle vit difficilement la mort de la vice-présidente du parti progressiste, sa mère présumée, ce qui altère sa façon d'être ▬ Astraé porte une importance grandissante à se poser les bonnes questions pour savoir ce qu'elle pense de tout ça et savoir pour quelle cause elle veut se battre
Matricule : étudiante, formée pour devenir chef du parti progressiste
Messages : 103
Avatar : Rosie Tupper
Habitant de la Citadelle depuis : 29/09/2017

Identité
Âge: 21 ans
Quotient:
23/300  (23/300)
Allégeance: Progressistes
MessageSujet: Re: Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)   Mar 6 Nov 2018 - 23:55

Restless and without breath


Réarrangeant les feuilles, je viens m'asseoir derrière le bureau sans occulter le bruit sourd des pas de Kane qui s'était levé à ma suite. Mes joues se teintaient d'un léger voile rosé. On faisait une erreur. Je faisais une erreur. Et la question de l'Aberration ne faisait que me le confirmer.

Alors je ne lâchais pas des yeux le dossier, essayant d'en lire quelques lignes sans vraiment comprendre ce que je lisais ; obnubilée par l'option "faire comme si de rien était" ou rester honnête. Un soupir. Je reposai la page que je tenais et relevai légèrement le regard. S'il était toujours derrière moi, je sentais ses yeux me toiser. « Je nous évite que cette discussion ait de regrettables répercussions. Que ce soit pour toi comme pour moi. » Mon ton était sec, froid.

Si le fait qu'il se confie m'avait réellement touchée, insuffler à mon esprit cette idée de pouvoir être son amie ou tout du moins ce qui s'en rapprochait, je ne pouvais décemment pas permettre ce genre de familiarités. J'étais une citoyenne modèle et devais le rester. Pour mon père. M'attacher à une Aberration n'était pas le meilleur moyen pour conserver cette image de fille parfaite. Et en même temps, je ne pouvais pas être sincère et lui dire ce que cet échange m'avait inspiré. C'était absurde... cette frêle étincelle d'affection mêlant soutien et compassion. Je n'étais pas en pleine possession de mes moyens et les événements récents devaient m'empêcher de faire preuve de discernement, je ne voyais pas d'autres explications. Ce manque, cette absence, laissée par la brutale disparition de ma mère, était la seule justification à cette folle envie que j'avais eu d'effleurer ses lèvres.

Kane était une Aberration. Moi une humaine modèle. Notre proximité ne devait pas rompre la barrière qui séparaient nos deux places. Quand bien même le parti de mon père, mon parti, défendait l'abolition de cette barrière, les règles actuelles m'empêchaient de laisser Kane enfreindre aussi facilement les règles. M'empêchaient moi-même, également, d'aller aussi aisément vers lui que vers un humain. « Rien de tout ceci n'est approprié, tu le sais très bien. Tu devrais partir. On ne dirait pas comme ça, mais j'ai du travail », lançai-je en reprenant la page, rivant mes yeux dessus, sans percuter que je portais encore sa veste noire.

Durant notre conversation, chaque mot était pensé, représentait ce que je croyais réellement. Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais agir aussi froidement avec Kane me coûtait. J'avais l'impression de lui avoir tendu la main et, au dernier instant, l'avoir retirée pour qu'il tombe violemment contre le sol. Malgré la douleur, je savais que reprendre l'attitude de l'impertinente fille à son père, capricieuse et blessante, était préférable à l'idée de nous laisser emporter par la situation. J'étais persuadée qu'aucun de nous deux ne pourrait en assumer les possibles déviations. Tant pis si pour ça, il me détesterait à nouveau. Je gardais quand même l'espoir que cette discussion conserverait son impact bénéfique dans notre relation. Même si, au pire... elle ne pouvait pas l'aggraver, de toute façon.

_________________________________________

darkest white
Hear the innocent voices scream, as their tormentors laugh through all of it. No forgiveness from all I've seen. The degradation I cannot forget. So sleep soundly in your beds tonight. For judgement falls upon you at first light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présentation : DAMAGED BEYOND REPAIR
Matricule : 8605-KAN-S2
Messages : 384
Avatar : Ash Stymest
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017

Identité
Âge: 21
Quotient:
283/300  (283/300)
Allégeance: Personne
Aberration
MessageSujet: Re: Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)   Mer 7 Nov 2018 - 21:05

Restless and without breath
ft. Astraé Keppler

— Je nous évite que cette discussion ait de regrettables répercussions. Que ce soit pour toi comme pour moi.

Kane reste planté comme un idiot un moment, accusant sévèrement le coup. Les larmes manquent de lui monter aux yeux ; il s’interdit de les laisser couler. Il se jure, à cet instant, de ne pas pleurer pour les Humains. L’Aberration se trouve totalement déconfite. Il ne s’attendait pas vraiment à un tel revirement de situation.

— Rien de tout ceci n’est approprié, tu le sais très bien. Tu devrais partir. On ne dirait pas comme ça, mais j’ai du travail.

A un certain point, la colère prend le dessus. Un rire amer finit finalement par retentir dans la pièce. Ce qu’il peut être naïf. Ce qu’il peut être stupide. Mais d’un autre côté, il sait tout ça. Évidemment que ce n’est pas normal. Est-ce que ça veut dire que la manière dont elle est en train de se comporter est acceptable ? Kane ne le pense pas, cependant ça l’est simplement parce qu’ils ne sont pas des égaux. Alors tout à coup, il s’offusque. Les mots lui manquent, parce ce jeune homme hésite encore un instant : doit-il mettre les pieds dans le plat ? Lui expliquer à quel point il s’est senti utilisé ? Ou bien doit-il jouer la carte du sarcasme ? La carte de celui qui fait le plus de mal à l’autre ?

Il n’aurait jamais dû lui parler de tout ça. Si lui avait été honnête avec lui, il avait la sensation qu’elle avait joué avec lui. Pourtant, il n’a pas le droit de s’en plaindre.

— Vous avez raison. Ce n’était pas approprié. Je regrette ce qu’il s’est passé. Veuillez m’excuser de mon attitude.

Ce sont les seuls mots qu’il lui adresse, et pourtant il n’en pense pas un traître mot. Kane se fait violence de manière inouïe, pour la traiter comme n’importe quel Humain, reprenant son masque de créature dénouée de sentiments. Son ton se fait au moins aussi froid que celui d’Astraé, si ce n’est plus. Il ne la regarde plus ; après tout il n’en a pas le droit. Il ne lui fait plus confiance. Il ne veut plus lui faire confiance.

Il se dirige vers la porte pour s’en aller, pas décidé à récupérer sa veste : il veut juste s’en aller au plus vite.




_________________________________________

FEEL THE THUNDER
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présentation : Astraé n'a pas beaucoup d'amis, étant rapidement assimilée aux idées du parti que dirige son père elle est vite jugée et méprisée pour oser défendre les Aberrations ▬ Elle en veut quelque part aux Aberration pour la persécution à laquelle elle était sujette petite et qui persiste aujourd'hui ▬ Astraé est très curieuse face à la culture de l'ancien temps ▬ Bien que ça lui soit interdit en tant que citoyenne, elle aime les arts. Ils lui permettent de ressentir des émotions sans avoir à utiliser de mots ▬ Elle vit difficilement la mort de la vice-présidente du parti progressiste, sa mère présumée, ce qui altère sa façon d'être ▬ Astraé porte une importance grandissante à se poser les bonnes questions pour savoir ce qu'elle pense de tout ça et savoir pour quelle cause elle veut se battre
Matricule : étudiante, formée pour devenir chef du parti progressiste
Messages : 103
Avatar : Rosie Tupper
Habitant de la Citadelle depuis : 29/09/2017

Identité
Âge: 21 ans
Quotient:
23/300  (23/300)
Allégeance: Progressistes
MessageSujet: Re: Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)   Mer 7 Nov 2018 - 22:27

Restless and without breath


L'éclat narquois me fait ciller dans mon coin. Pinçant mes lèvres à faire mine d'être concentrée sur le dossier qu'il me fallait traiter. Si je m'étais montrée aussi injuste avec Kane, c'était pour nous éviter de réelles répercussions. Mais le lui dire en toute franchise n'aurait pas mis la distance nécessaire pour que ce rapprochement passe réellement inaperçu. En tout cas de mon côté... peut-être que Kane était capable de se montrer impassible et indifférent. Ce n'était pas mon cas. Et je devais l'admettre : il ne me laissait pas indifférente. Chose qui avait à la fois tendance à m'émerveiller et m'énerver. Je m'étais sentie bien à ses côtés. Chose qui ne m'était pas arrivée depuis la mort de ma mère et ce, même auprès des rares amis que j'avais. Mon père ne comptait pas là-dedans... c'était injuste mais au souvenir qu'il m'inspirait de ma mère, je n'arrivais pas à quitter cette mélancolie latente face à lui.

Alors il me fallait encaisser. Et le ton glacé qu'il aborda me fit l'effet d'une gifle. Mais je me retins de réagir. Assumant simplement. Sa froideur et la détermination dans laquelle il leva le camp me fit plus de mal que je ne le pensais. Lorsque l'Aberration eut quitté le bureau, je relevai la tête et m'enfonçai dans le siège dans un soupir presque désespéré. Je n'aurais jamais dû m'ouvrir à lui et le laisser ainsi se dévoiler à moi. La faute n'incombait qu'à moi. Je n'étais qu'une gamine naïve et optimiste si je pouvais croire qu'une humaine de mon rang pouvait se lier de quelque façon que ce soit avec une Aberration. Qui plus est nuisible.

À cette pensée, mes yeux se baissèrent sur le brassard du blouson. Une colère monta en moi et d'un coup sec, je vins l'arracher de la manche. Ces couleurs, on ne pourrait jamais réellement s'en débarrasser. Nos détracteurs avaient raison en cela : elles concernaient la sécurité de chacun, la surveillance des plus dangereux. Mais à observer le noir de la veste, à espérer qu'il puisse être possible de donner une chance égale aux Aberrations et aux humains malgré que l'une des espèces soient supervisées par des puces et des bracelets, je me faisais encore plus intimement convaincre par l'idée d'enlever cette différence entre blanc et noir. Soyons de la couleur que nous voulions, les brassards indiquant déjà bien assez de notre nature... donnons une chance aux Aberrations méritantes de ne pas être rejetées ou méjugée tout ça à cause d'une couleur. Devenons une société plus équilibrée et saine, à oser faire le premier pas vers l'autre sans cette appréhension : il est différent. Des humains pouvaient traiter avec égard des Aberrations et des Aberrations pouvaient faire un pas vers les humains. Il était difficile d'enlever à Ikaros ses mœurs, mais cette étrange soirée était le parfait exemple pour me décider à ne plus être un simple pion : je voulais agir. Mon jeune âge et ma tête d'enfant naïve avaient beau me rendre peu crédible aux yeux des autres, je ne voulais plus attendre, les bras croisés, que les choses ne bougent.

_________________________________________

darkest white
Hear the innocent voices scream, as their tormentors laugh through all of it. No forgiveness from all I've seen. The degradation I cannot forget. So sleep soundly in your beds tonight. For judgement falls upon you at first light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Restless and without breath — ft. Astraé Keppler (6/08/3018)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Breath Lynas
» Take a breath, take it deep (05/07 à 22h34)
» « i'll take your last breath and carry you home. » — pandore nyx epheridge's links.
» Are you a dementor? ‘Cause you take my breath away. [01/10/97]
» Zelda Breath of the Wild - Avis/Astuces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALTERED MINDS :: It's our time to make a move :: Centre-ville :: Tour de verre :: Bureaux-
Sauter vers: