.
 

Partagez | 
 

 { KANE } DAMAGED BEYOND REPAIR

Aller en bas 
avatar
Présentation : DAMAGED BEYOND REPAIR
Matricule : 8605-KAN-S2
Messages : 384
Avatar : Ash Stymest
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017

Identité
Âge: 21
Quotient:
283/300  (283/300)
Allégeance: Personne
Aberration
MessageSujet: { KANE } DAMAGED BEYOND REPAIR   Mar 14 Fév 2017 - 1:37

KANE  (SADDLER)
These wounds, they will not heal.
 



Identité
NOM : Saddler, mais qui ne sera jamais reconnu. Ta mère te l'a murmuré une fois dans ta vie, mais tu n'es pas sûr qu'il soit vraiment utile que tu t'en souviennes.
PRÉNOM : Kane, tu te rends compte maintenant que c'est bien ironique puisqu'il provient entre autre du celte qui signifie « petite bataille ».
ÂGE : 21 ans
DATE DE NAISSANCE : 13/02/2997
OCCUPATION : Protecteur
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
SITUATION MARITALE : Célibataire pas vraiment prêt à aimer ni à être aimer.
ESPÈCE : Aberration
DON : Électrokinésie — Il peut créer de l'électricité à souhait sans source à proximité. Toute l'électricité parcourt son corps et il est relativement insensible aux chocs électriques. Rien que son toucher peut être létal. De manière générale, il le contrôle bien, seules des émotions fortes pouvant le mener à en perdre le contrôle momentanément.  
CONTREPARTIE :En plus d'être un don physiquement épuisant, il lui arrive très souvent d'être la première victime de son don, provoquant de multiples brûlures sur son corps. La fatigue provoquée par une utilisation abusive de son don le rend plus sensible à l'électricité avec laquelle il peut être en contact, d'où les brûlures. Plus il utilise son pouvoir, plus sa contrepartie est élevée, pouvant aller jusqu'à des difficultés respiratoires, voire l'évanouissement.
MATRICULE : 8605-KA-S2
ALLÉGEANCE Personne, pas même lui-même.
GROUPE : Nuisibles
AVATAR : Ash Stymest
CREDITS : Sølune
CARACTÈRE : Altruiste. Kane ne pense jamais à lui. C’est toujours la famille, les Aberrations avant. Il arrive à faire passer certains Humains avant lui-même. C’est peut-être un moyen pour lui de s’oublier, lui, sa propre tragédie, tenter d’aller de l’avant, désespérément. Quand il pense aux autres il ne pense pas à sa douleur. Dépressif. Le Dôme l’a cassé, brisé. Il y a un an, il était au plus bas et il encore dans cet état, c’est juste qu’il a apprit à mieux le gérer. Après la disparition de sa soeur, il s’est fait du mal à plusieurs reprises, allant toujours plus loin ; il a déjà essayé d’en finir, sans succès. Il voulait mourir. Depuis quelques mois, il a recouvert ses bras abimés avec des tatouages. Faux. Kane fait toujours de son mieux pour cacher son état psychologique catastrophique. Il sourit comme si tout allait bien, mais il n’y a rien de plus artificiel chez lui que ces sourires-là. Il ne veut pas attirer la pitié de ses semblables, ni la colère, l’amertume des Humains. C’est évident que depuis la disparition de sa soeur il est différent, mais cette fausseté réduit cette impression. Il prend sur lui, tout le temps, il intériorise tout. Et ça le détruit à petit feu. Angoissé. Le jeune homme n’est pas quelqu’un qui s’effraie facilement. Il n’est pas craintif pourtant, il revit l’évènement traumatisant sans cesse. Les crises d’angoisse, les cauchemars font partis de son quotidien. Il a peur de revivre cette horreur en particulier. Il ne peut plus respirer, il étouffe. Ça lui fait mal. Parfois, il a aussi peur de son propre pouvoir, mais c’est encore autre chose. Sarcastique. C’est son seul mécanisme de défense, celui qui lui permet d’esquiver, de clouer le bec de ceux qui sont un peu trop perspicace, qui posent un peu trop de questions. Kane n’a pas envie de répondre. Répondre, c’est exposer la blessure et ça, ce n’est pas possible. Doux. Malgré tout, ce n’est pas quelqu’un de méchant, bien au contraire. Il est même attentionné. Poli, la plupart du temps. Calme. Kane a rarement des excès de colère ou d’une autre émotion quelconque. Il n’est pas du genre non plus à s’agiter dans tous les sens, préférant de loin la tranquillité. Espiègle. C’est un trait endormi, qui malgré tout fait partie de lui. Il aime bien taquiner les gens qu’il aime bien, gentiment, sans méchanceté. C’est amusant de faire marcher son entourage. Observateur. Une qualité endormie mais qui lui permet de faire preuve de beaucoup d’altruisme. Sans souffrance le rend moins clairvoyant qu’avant, il est trop focalisé sur lui-même pour ça, pourtant, il est toujours là pour aider son prochain. Indépendant. Kane vit seul, panse ses plaies seul. Il ne demande jamais rien à personne. De manière générale, il se débrouille par ses propres moyens.   

ANECDOTES
Le jeune homme aime énormément lire, il lit toutes sortes de livres : des romans de capes et d’épées, des histoires avec des vaisseaux spatiaux et des récits d’aventures. Ce sont des lectures qu’il a cependant laissé de côté pour se pencher sur des choses plus concrètes et élargir sa culture générale. Il s’intéresse donc à l’astronomie, l’art et la photographie. ⋈ Kane est quelqu’un qui n’aura jamais d’enfants. S’il refuse d’admettre que c’est dû à un traumatisme, il s’accorde à dire que c’est parce qu’il ne veut pas que son enfant grandisse dans une telle société, et refuse de lui faire subir l’angoisse de vivre que cette société lui inflige. Il sait qu'il y a déjà trop de gens à Ikaros. ⋈ Il est victime de troubles de stress post-traumatique et comme il n’est pas suivi, cela va en empirant. Il dort souvent assez mal, quand il ne fait pas d'insomnies. Aussi, ses amis vous diront de ne pas toucher et de ne pas essayer de toucher son flanc. ⋈ Qui plus est, il a une vision de l’amour assez particulière, bien que la plupart du temps, il se contente de fuir toute marque d’affection comme la peste. Sans montrer de réelle animosité, Kane semble pourtant en vouloir au monde entier. ⋈ Il a beaucoup de tatouages, dont chacun à une signification bien particulière, et cachant en grande partie ses bras couvert de cicatrices qui sont les rares blessures qu'il a réussi à se faire pour se soulager. Aussi, il prend peu souvent le temps d’expliquer ce que peuvent bien vouloir dire ses tatouages. ⋈ Il fume aussi, parce que ça le détend un peu sur le moment, mais jamais bien longtemps.

CALCUL DU QUOTIENT
◊ Avez-vous déjà participé à des actions rebelles et/ou terroristes ? Oui, ancien membre du mouvement Vostania à ses 16 ans, il en est parti à 19 ans.
◊ Avez-vous déjà commis un crime de lèse-majesté ou douté de la légitimité du Gouvernement ? Oui, il a insulté le Gouvernement, un jour, quand il a pété un plomb.
◊ Vous êtes vous déjà montré hostile face à un Humain ? A quel point ? A déjà tenter de tuer un membre du Gouvernement quand on lui a pris sa soeur jumelle. Heureusement pour lui, ce n'était pas un Humain.
◊ Pensez-vous vraiment qu'il n'y a plus personne à l'extérieur des murs ? Il n'en a aucune idée, et c'est aussi le cadet de ses soucis.
◊ Pensez-vous que les Aberrations sont responsables du retrait de la population dans ces murs ? Il en doute fortement.

Histoire
Tu réponds au nom de Kane. Un simple prénom, car le reste, tu n’y as pas droit. Tu es né du mauvais côté de la ville, tu n’es pas né Humain. Et quand tu es né, tu es né en même temps qu’une petite fille. On t’a toujours dit qu’elle te ressemblait énormément et tu l’aimais plus que tout au monde. Tu lui aurais donné ta vie. Elle s’appelait Lexa. Et sans suspens insoutenable, tu as déjà compris que cette fille, elle n’a pas vécu longtemps. Et tu comprends aussi, en lisant ces lignes, que tu aurais préféré mourir à sa place. N’oublie pas ; ceci est le récit de ta propre tragédie.

Toujours est-il que tu es né, quelques minutes après ta soeur Lexa. Dès que tu as ouvert les yeux, tu as été désavantagé dans la vie. Le seul avantage que tu as eu, c’est de vivre dans un container plutôt que dans la rue comme les autres, pendant qu’eux, ils vivent dans de belles maisons. Ce sentiment d’injustice te brûle. Tu voudrais faire quelque chose mais l’injustice fait partie intégrante de ton monde, sachant que finalement, les gens ne sont pas prêt à abandonner leurs privilèges. Tous ceux que tu as pu obtenir, c’est grâce à ta mère. Elle a un puissant pouvoir de guérison, ce qui lui permet de travailler pour le Gouvernement, de s’octroyer une certaine importance. Elle, et les enfants qu’elle porte, potentiels détenteurs du même pouvoir. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Vous avez pris les pouvoirs de votre père, de vos grands-parents encore avant, de vos oncles, tantes, mais pas celui de votre mère. Ton père, lui, il est entraineur. Son travail, c’est d’aider les jeunes à maitriser leur pouvoir, parce que son pouvoir, c’est de matérialiser des boucliers, invisibles. C’est utile contre les attaques physiques, mais le reste, c’est plutôt vicieux. Quand tu as atteint tes dix ans, ton père est mort. Ca a été le premier véritable élément tragique dans ta vie. Précisément, il a été raflé. Le Dôme ne lui voyait plus d’utilité, bien que tu avais encore besoin de lui, toi. Mais ça, ils s’en fichent, les Humains. Pendant six ans, ça a nourrit ta colère.

Tes parents ont tout fait pour vous maintenir, tes frères et toi, loin de la violence du Dôme. Tu n’as jamais vu de rafle avant que ton pouvoir se déclare. Tu as assisté à celle de 3007, une rafle d’épuration comme ils les appellent. Mais c’est celle de 3015 qui t’a le plus choqué. Ce jour-là, tu en as même vomi.

L’éveil de ton pouvoir n’est pas bien mémorable en revanche. Ca aurait pu l’être, dans le mauvais sens. Tu aurais pu tuer quelqu’un après tout. Un électrokinésiste, comme on en connait peu à Ikaros, puissant, mais dangereux. Un classé S. Les tests ont scellé ton avenir, un avenir de misère parce qu’on ne peut pas laisser approcher une personne telle que toi près des Humains. Le bracelet devient ton nouvel ami, une muselière efficace contre les dérapages, parce que malgré la présence de puce, rien ne t’empêchera  de tuer par inadvertance. L’intention n’est pas là, mais le geste l’est, et il est dangereux. Ce sont tes résultats physiques, ton classement qui t’ont permis d’accéder à une formation plus spécialisée pour devenir protecteur.


JUST STUCK, HOLLOW AND ALONE AND THE FAULT IS MY OWN

A 16 ans, tu rejoins Vostania. Tu veux te battre pour tes droits, tu veux offrir un avenir meilleur à ta famille, tu veux rétablir la justice. Tu t’es pris pour un héros, le Gouvernement n’a pas tardé à venir te rappeler que tu n’étais rien. Tes conneries durent jusqu’à tes 19 ans, où tu t’es fais crevé, sans même que tu t’en rendes compte.
C’est vrai que tu n’as jamais été très prudent. Ta jumelle te l’a dit. Ta mère aussi. Tout le monde en fait. Mais c’est que tu étais persuadé de faire «  ce qu’il y avait à faire », la « bonne chose ». Avec Lexa, vous êtes allés vous amuser dans le souterrain. Vous êtes allés au Red Circle avec vos amis, vous avez dansé, vous avez bu, vous avez ri. Et au bout d’un moment, il a bien fallu rentrer. C’est là que ça a dérapé. Près de chez vous, vous avez été passé à tabac, tous les deux. Tu as essayé de te défendre mais alors que tu te débattais, une lame t’a transpercé. Mais ce n’était pas tout. Le sang a commencé à couler sur tes mains alors que la lame s’affairait à agrandir la plaie. Ta soeur a hurlé, toi tu n’en étais plus capable. Tu t’es effondré sur le sol comme une poupée de chiffon. Et ils l’ont emporté, te laissant pour mort. Tu as regardé ta main, couverte de sang, t’as eu du mal à saisir mais de toute façon, le sang manquait trop vite pour que tu gardes les yeux ouverts. Une blessure comme ça, tu aurais dû mourir. Un miracle s’est produit alors que tu étais inconscient : le hurlement de ta soeur a alerté les alentours et tu as rapidement été trouvé. Ta mère a guéri tes organes internes, t’a soigné mais n’a pas pu la refermer à l’aide de son pouvoir, elle n’est pas censé l’utiliser en dehors de son travail, il faut dire. Elle t’a recousu à l’ancienne, comme elle a dit. Tu es resté inconscient un petit moment, quelques jours, de longues journées durant lesquelles ta mère se rongeait les ongles, ne sachant pas exactement ce qu’il s’était passé. Alors quand tu t’es réveillé, tu as dû lui expliquer. Vous avez tous pleuré. Mais la vie continue, que tu le veuilles ou non.
Même avec l’intervention de ta mère, il te faudra un long repos, ce qui est très préjudiciable à ton classement. Tu faisais bien parti de ceux qui avait les meilleurs résultats, mais il t’a fallu un bon mois de repos, malgré tout, il t’était difficile de te tenir sur tes deux jambes. Il a fallu encore six longs mois de rééducation, sous la direction de ta mère pour retrouver la forme.


THINGS ARENT THE WAY THEY WERE BEFORE

Tu perds pied. Ce putain de dôme ne peut pas supporter votre présence, alors pourquoi ne pas tout simplement vous laisser partir ? Les Humains ne supportent pas les Aberrations, mais ils ont toujours besoin d’elles pour faire le sale boulot. Kane passe les deux premières étapes du deuil pour passer à la troisième : la colère. Une colère noire, incontrôlable. Ta mère a essayé de t’arrêter, mais tu étais aveugle. Tu pétais un câble pour rien. Tu n’avais rien à cacher. Il n’y a pas de honte à ressentir de la colère, c’est même plutôt normal non ?
Et puis, tu as essayé de tuer ton entraîneur. La puce a trouvé son utilité. Elle a prouvé son efficacité. Le message neurologique est bien passé, il a été douloureux mais il t’a stoppé net dans ta connerie. Tu t’es évanoui, juste comme ça. Tu venais de faire une belle connerie. Parce que la fille qui a pris ta soeur, elle est revenue. Elle a pris un malin plaisir à te mettre plus bas que terre et te faire comprendre que si tu ne te calmais pas, ce n’était que le début. Et elle t’a révélé que l’entraîneur avait demandé aux Officiels d’être indulgents. Ce qu’ils ont fait. Mais ton quotient est quand même monté à 285, faisant de toi l’une des Aberrations les plus dangereuses, faisant de toi un paria parmi les paria. Tu dis presque au revoir à ton poste de protecteur. Alors tu quittes Vostania et ils ne peuvent que comprendre.


I KEPT EVERYTHING INSIDE AND EVEN THOUGH I TRIED IT ALL FELL APART

C’est de ta faute, disait-elle, n’est-ce pas ? Ta propre mère t’a dit que tu avais tué ta propre soeur. Elle t’a blâmé. « Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? » disait-elle. Tu as presque pensé qu’elle regrettait de t’avoir mis au monde. Et tu t’es dis qu’elle avait raison. Le Gouvernement, lui, t’a fait comprendre que c’était ta punition, que ta soeur était morte, mais que vivre dans la souffrance serait ta punition. Et aussi, qu’ils étaient prêts à recommencer autant de fois qu’il le faudrait, avec chacun des membres de ta famille. Tu atteins le fond. Quatrième stade. Tu implores le ciel, tu pleures, mais pour quoi faire ? Personne ne peut t’aider de toute façon. Alors tu as commencé à te dire que si tu mourrais ça rendrait service à tout le monde. Cependant, heureusement pour ta famille, c’est encore cette maudite puce qui te retient dans ce monde et tu ne peux pas la retirer. Tu trouves refuge dans d’autres pratiques ; tes bras se couvrent de cicatrices de jour en jour. Tu ne le supportes pas. Ca te rend fou et tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais pas quoi faire pour faire partir cette souffrance, si forte qu’elle t’empêche de respirer, de dormir, de manger, de sourire. C’est tellement insupportable de te savoir vivant alors qu’elle est probablement morte. Morte par ta faute. Pas par tes mains mais par ta faute. Tu as provoqué ça.
Les larmes continuent à rouler sur tes jours, indéfiniment. Les cicatrices sont de plus en plus nombreuses, se superposent sur les anciennes. Ta mère finit par se rendre compte de l’ampleur des dégâts. Elle se rend compte, alors que tu lui répètes inlassablement que c’est de ta faute, qu’elle avait entièrement tort. Elle a contribué à ton auto-destruction. Elle n’a rien fait pour empêcher ça. Elle n’a rien fait pour t’aider. Elle t’a laissé t’enfoncer. Elle t’a laissé mourir de l’intérieur. Elle t’a laissé, toi, son propre enfant. Pourtant, tu ne lui en veut pas vraiment. Elle ne doit pas avoir si tort que ça. Kane, tu es une erreur. Et puis elle a prit tes bras. Elle t’a fait des reproches, encore. Et tu as pleuré, devant elle, pour la première fois depuis cet incident. Tu as imploré son aide. Tu lui as tout dit. Elle t’a tenu dans ses bras, de toute ses forces. Et elle t’a promis. Elle t’a promis qu’elle ne te laisserait pas partir. Et tu lui a promis que tu resterais, que tu lutterais de toute tes forces contre toi-même.

Mais qui a décidé que cette histoire était une tragédie ? Toi ? Les Humains ? Les Aberrations ? N’oublie pas ; ceci est ton récit. C’est le tien. C’est toi qui décide. C’est toi qui dicte. Surtout qu’entre nous, après toute cette merde, y’a forcément un truc bien qui va te tomber sur le coin du nez.


WHO WE WANT TO BE

Ta famille te pousse à t’accrocher, encore. Tu changes, lentement, mais sûrement. Tu n’as plus ce sentiment insupportable. Et puis, tu rencontres les Keppler. Un honneur, selon les Officiels. Un plan foireux, selon toi. Tu passes surtout du temps avec le père dont tu es devenu le protecteur et contrairement à ce que tu aurais cru, ce n’est pas si horrible que ça. Il est même plutôt gentil avec toi, allant jusqu’à s’inquiéter pour toi alors tu te méfies un peu. Les Humains gentils, ça n’existe pas. La fille, Astraé, tu vois qu’elle ne t’aime pas, ou tout du moins, qu’elle se méfie aussi. Finalement, tu te rends compte que c’est grâce (ou à cause, ça dépend le point de vue) à Aldebaran si tu es encore vivant. Et quelque part, il sait que tu es cassé. Il veut t’aider, même si tu n’en as pas envie. Et puis sa nouvelle idée, c’est de te confier à sa fille. Il considère qu’elle a plus besoin de protection que lui, tu ne lui a pas demandé pourquoi, même si tu as une petite idée du pourquoi du comment. Notamment depuis que sa femme a été tuée. Tu as failli être blâmé pour ça aussi, mais il t’a subtilement défendu.

JOUEUR
PRÉNOM/PSEUDO : canopus
ÂGE : 21
PRÉSENCE : Tous les jours
TYPE DE PERSONNAGE : inventé
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Je l'ai créé  :stache:
UN MOT :

(c) CODÉE PAR BESIDETHECROCODILE & PERSONNALISÉE PAR CANOPUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
{ KANE } DAMAGED BEYOND REPAIR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kane Vs John Morrison
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» Kane Vs HHH
» Sgt Brad Vs Kane
» Dark TLC Match - Alberto Del Rio Vs Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALTERED MINDS :: You live what you've learn :: Fear of being typical :: Fiches validées-
Sauter vers: